The Unwritten T1

Carey & Gross

The Unwritten T1 par Carey & GrossTom est le fils de Wilson Taylor, écrivain porté disparu depuis maintenant 10 ans et auteur reconnu des aventures de Tommy Taylor, un des plus célèbres sorcier de notre époque. D’ailleurs, la notoriété du personnage permet encore aujourd’hui à Tom de vivre confortablement de ses droits.
Pourtant, au cours d’un festival, plusieurs personnes vont remettre en question l’identité de Tom et dès lors, sa vie va basculer. Est-il vraiment le fils de Wilson Taylor ? Ne serait-il pas responsable de la disparition de celui-ci ? Et, plus intrigant encore, ne serait-il pas lui-même le héros des aventures du sorcier ?

Et voici quelques raisons de lire The Unwritten :

– Dans la forme déjà, on est face à un comics très littéraire, bourré de textes tirés des romans du sorcier, en alternance avec des pages plus « classiques ».
– Dans le fond, les références littéraires sont également nombreuses, qu’il s’agisse simplement de citations d’auteurs renommés (H.P. Lovecraft, Ch. Dickens, L. Caroll…) ou de véritables personnages qui ont leur rôle à jouer dans l’histoire (R. Kipling, M. Twain, O. Wilde…), donnant une ambiance si particulière à ce récit où se mêlent en permanence réalité et fiction.
– Tout cela apporte une grande richesse qui s’ajoute à l’extrême densité de l’album. Avec 5 tomes, une forte pagination et toutes ces références, on est loin de l’album qui se lit en 10 minutes et qu’on oublie aussitôt…
The Unwritten trouve parfaitement sa place au sein du (merveilleux) label Vertigo, et se positionne en terme d’ambiance, en faisant quelque raccourci, entre des titres comme Sandman et Fables.
– Mike Carey (scénariste entre autres d’Hellblazer), parvient avec beaucoup de talent à tenir le lecteur en haleine en maintenant un mystère permanent. Nous-mêmes n’avons jamais vraiment de certitudes quant à l’identité du personnage : la barrière entre la fiction et la réalité est quasiment invisible. D’abord déconcerté, très vite intrigué, on avance dans cette lecture avec une envie toujours plus grande d’en découvrir la suite…