The Private Eye

Vaughan -Martin – Vincente

The Private Eye de Vaughan / Martin / VincenteDans un futur pas si lointain, internet a explosé, dévoilant aux yeux de tous toutes les infos possibles et imaginables, de la simple anecdote gênante aux véritables secrets d’État…
Des années après, afin de conserver un semblant de vie privée, chacun s’est mis à porter masques et costumes en toute occasion. Dans ce contexte, une jeune femme va s’attacher les services d’un détective surnommé P.I., afin que celui-ci enquête sur elle-même. À peine l’investigation commencée, celle-ci est retrouvée assassinée…

Et voici donc quelques raisons de lire The Private Eye :

– Déjà, l’objet en lui-même est très original, dans son format à l’italienne, avec une pagination importante et une couverture qui interpelle (Ce sourire et ce qui semble être un visage au premier regard qui s’avère être une capuche une fois qu’on s’y attarde…).
– Il s’agit d’un récit complet, d’une histoire qui se tient du début à la fin.
– Brian K. Vaughan, c’est quand même quelque chose (ou quelqu’un plutôt) : on parle ici du scénariste d’un des plus gros succès de chez Vertigo (Y Le dernier homme) et d’une des meilleures séries de comics de ces dernières années, que je recommande d’ailleurs à tous (Saga) !
– L’histoire et l’univers décrits sont passionnants et intrigants, avec une enquête tournant autour de questions sur l’identité, sur la vie privée et sur le concept même d’internet.
– Une enquête justement qui ne traîne pas en chemin, très rythmée, des planches bourrées de détails, des couleurs très vives et une construction très dynamique. Tout est très fun !