La Nef des fous T8

Turf

La Nef des fous T8 par Turf

Plusieurs mois ont passé depuis la dernière fois et le petit royaume d’Eauxfolles semble avoir enfin retrouvé son calme. Mais voilà qu’en ce 2 frimose 628, la reine Ophélie a disparu ! Le principal suspect n’est autre que le célèbre Hidinou, grand magicien venu se produire en Eauxfolles pour un gala de charité…
Sortis de leur réserve (et d’un magasin de literie), Baltimore et le sergent Bonvoisin mènent l’enquête… Tout cela ne serait-il pas lié à cet obscure trafic de coloquintes ?

Quelques raisons de découvrir cette formidable série :

– Ce petit royaume coupé du monde nous offre un univers complètement décalé, dans lequel le roy Clément voudrait juste gouverner simplement, tranquillement, en pyjama, alors qu’un trafic de coloquintes et un conseiller mal intentionné vont troubler sa quiétude. Un univers décalé, mêlant à la perfection simplicité et richesse. Étonnant non ?
– Graphiquement, cette série est complètement à part, avec des constructions improbables, originales et pourtant toujours très lisibles. On a le sentiment de lire quelque chose que l’on n’a jamais lu auparavant. Turf est un fou, sans doute, et un génie, très certainement !
– Des personnages atypiques et très attachants : un roy en pyjama, un funèbre Grand coordinateur, Clorenthe, la fille du roy et son fou, Arthur, un duo de gardes royaux… Ils sont peu nombreux, mais à l’image de cet univers, tous décalés et attachants.
– Derrière tous ces éléments un peu farfelus, se cache un vrai mystère qui vous tiendra en haleine durant les 7 tomes initiaux de la série : Qu’est-ce que ce royaume ? Pourquoi n’y voit-on jamais d’oiseaux voler ? Qu’est ce que la nef elle-même ?
– Parce que deux personnes en qui vous avez toute confiance ont trouvé cette série suffisamment géniale pour donner son nom à leur librairie…

Quelques raisons de continuer avec ce tome 8 :

– C’est génial de retrouver tout cela 8 ans après pour une nouvelle histoire !
– La qualité est au rendez-vous et jamais on n’a le sentiment d’être face à une histoire de trop, dans la fausse bonne idée ou dans le simple retour « commercial ».
– Aujourd’hui, plus encore qu’avant, Turf fait figure d’ovni dans le monde de la BD et que c’est important de voir des auteurs comme lui s’épanouir ainsi.
– On repart sur 3 tomes, un cycle court et qu’on ne risque pas trop de voir cette nouvelle histoire s’essouffler.
– On est curieux de voir comment vont évoluer les personnages et leur univers maintenant que l’on sait à quoi correspond celui-ci.
– Et après toutes ces années, il serait bon de savoir quel problème il y a vraiment avec ces foutues coloquintes !!