GrassKings T2

M. Kindt et T. Jenkins

GrassKings T2 - Nef des fous - Librairie BD RennesGrass Kingdom, une communauté vivant coupée du monde, au bord d’un lac, au fin fond des États-unis, ayant rejeté la loi et la justice du gouvernement depuis des décennies. Des années auparavant, la fille du chef de la communauté, Robert, a disparu dans des circonstances troubles. Pour certains elle s’est noyée, pour d’autres elle a été victime d’un tueur en série rôdant dans les parages. Depuis, Robert a sombré dans l’alcool et son frère Bruce tente de maintenir la communauté à flot… Quand Robert repêche une jeune femme dans le lac, les souvenirs refont surface, les tensions renaissent et la paranoïa s’installe à Grass Kingdom…

Quelques raisons de lire ce superbe polar :

GrassKings est une histoire appartenant au Southern gothic, un genre littéraire américain qui décrit des personnages et des cadres parfois sombres, souvent glauques du sud des États-unis. Pour vous donner un comparatif parlant, si vous aimez la première saison de True Detective, il y a des chances que cette série vous plaise…

– C’est un polar d’ambiance, un récit où on n’est jamais vraiment sûr des intentions de chacun… Il y a peu de personnages, quelque chose qui cloche, on ne sait pas quoi mais on en a la certitude, l’ombre d’un tueur en série qui plane, des secrets inavouables, des mensonges. Un cadre parfait pour un polar pesant…

– Matt Kindt est un scénariste qui prend son temps… Si ses débuts d’histoire peuvent laisser parfois perplexe, ses fins sont toujours de grande qualité. Ici, dès le début, on est plongé dans le récit, happé par l’intrigue et l’atmosphère de celui-ci. Qu’est ce que ça va être arrivé à la fin !

– Le fin justement, arrivera très bientôt, en juin, puisque GrassKings est une trilogie, publiée extrêmement vite, en à peine quelques mois…

– Personnellement un peu réticent de prime abord face à l’aspect graphique de cette série, je me suis finalement rapidement pris au jeu, puisqu’il sert en fait très bien le récit et participe pleinement à son ambiance intrigante, parfois malsaine…