Coup de cœur

Et si l'amour c'était aimer

Fabcaro

Henri aime Sandrine. Sandrine aime Henri. Sandrine commande de la macédoine pour faire plaisir à Henri. Michel, le livreur de Speed macédoine sonne à la porte. Sandrine ouvre. Sandrine tombe amoureuse de Michel qui est aussi chanteur de rock. Henri aime Sandrine qui aime Michel. Michel aime Sandrine qui n’aime plus Henri.

Et maintenant quelques raisons de courir à La Nef pour découvrir cette pépite :

– Dessin figé, comique de situation, utilisation outrancière de clichés, Fabcaro réinvente le roman-photo pour nous offrir une parodie hilarante, totalement absurde et pleine de vérités vraies.
– Parce que ça dégouline de bons sentiments, de quinzième degré et de « Mais qu’est-ce que c’est con ! »
– Parce qu’on a tous un ami de la sœur de l’oncle du grand cousin du voisin de la grand-mère qui aime l’humour drôle et/ou les histoires à l’eau de rose.
– Pour la modique somme de 12 € vous aurez un chouette cadeau d’assiette, de chaussette ou de sapinette à offrir à un être plus ou moins cher entre les huîtres et la macédoine du 25.
– Et puis si vous n’aimez pas l’amour, par pitié n’en faites pas tout un plat (de macédoine), vous pouvez toujours vous retrancher sur la fidélité et le génialissime Zaï Zaï Zaï Zaï, le road-movie déjanté du même auteur.