Batman - White knight - Nef des fous - Librairie comics Rennes

Batman - White Knight par Murphy

Batman - White Knight

S. Murphy

Batman - White knight - Nef des fous - Librairie comics RennesBatman allait franchir la limite qu’il s’est juré de ne jamais franchir. À l’issue d’une poursuite folle à travers les rues de Gotham, il s’apprêtait à mettre définitivement le Joker hors d’état de nuire. Arrêté au dernier moment, il a perdu le soutien du public, de sa famille et du commissaire Gordon.

Le chevalier noir en prison, c’est le Joker, ou plutôt Jack Napier, désormais guéri, qui va endosser le rôle de justicier de Gotham, tentant par la même occasion de réparer ce qu’il a passé des années à détruire…

Quelques raisons qui font de ce White knight un incontournable :

– C’est un récit complet, qui peut se lire sans avoir jamais rien lu au préalable, sans même connaître grand chose à l’univers Batman. D’ailleurs, cette histoire pourrait très bien ne pas être un Batman et collerait très bien scénaristiquement et en terme d’ambiance à un polar noir réaliste.

White Knight est signé Sean « God » Murphy, auteur génial de Punk Rock Jesus ou de Joe – L’aventure intérieure. On sent qu’il prend beaucoup de plaisir à écrire cette histoire qu’il parsème de vraies réflexions sur le justicier de Gotham et ponctue de choix d’auteur intéressants, notamment concernant le(s) personnage(s) d’Harley Quinn.

– L’album est truffé de références plus ou moins visibles à Batman, à son univers étendu, aux films, aux affiches, à des figurines même. C’est amusant et gratifiant de les découvrir, sans doute impossible de toutes les repérer, mais quoi qu’il en soit, ne pas les voir ne nuit aucunement au plaisir de lecture.

– Loin d’être simpliste, le récit est vraiment très bien écrit. Il ne s’agit pas seulement d’une inversion des rôles juste pour s’amuser ou apporter une histoire originale sans réel fondement. On est ici face à une vraie réflexion sur le personnage de Batman, sur son rôle, ses principes. Un événement le pousse à en oublier un, peut être le plus marquant. C’est ce débordement, ce décalage (qui entraîne donc l’inversion des rôles), qui est au cœur du récit.

– Pour les plus rapides, il existe deux éditions de cet album : Une édition limitée en grand format et en noir et blanc, pour profiter pleinement du trait de S. Murphy. Une édition courante, en couleurs, pour profiter pleinement des yeux vairon du Joker…


Edmond - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Edmond par Chemineau

Edmond

L. Chemineau, d’après A. Michalik

Edmond - Nef des fous - Librairie BD RennesHabitué aux fours, Edmond Rostand est au bord de la ruine. Alors que sa carrière est au plus bas, le célèbre acteur M. Coquelin lui commande une comédie en trois actes… à présenter le lendemain !

Devant l’impossibilité de la tâche, il va s’inspirer de sa situation, de son entourage et de ses rencontres pour écrire l’œuvre de sa vie : Cyrano de Bergerac…

Quelques raisons de lire ce formidable album :

– C’est un récit complet vivifiant signé L. Chemineau, à qui l’on doit, avec Matz, l’excellent Travailleur de la nuit.

Edmond est l’adaptation de la pièce du même nom d’A. Michalik, primée aux Molières. Le passage de la scène à la BD fonctionne parfaitement. Difficile d’ailleurs à la lecture de déterminer si la qualité vient de la pièce ou de son adaptation, mais une chose est sûre, le résultat est génial !

– Il s’agit d’une sorte de récit fictif décrivant l’écriture de Cyrano de Bergerac, la construction de la pièce, l’envers du décor. Pour les amateurs de Cyrano, c’est un réel bonheur de retrouver les textes de l’œuvre ou des situations bien connues, de les voir prendre forme dans l’esprit de l’auteur…

– Pour les autres, c’est une superbe façon, à travers ce récit, de découvrir ce chef-d’œuvre bien réel d’Edmond Rostand !

– La qualité d’écriture, le ton, résolument léger, nous font découvrir et nous attacher directement au personnage d’Edmond, malgré sa situation, ainsi qu’à tous ceux qui vont graviter autour de lui, autour de cette pièce, pour nous offrir une histoire aussi drôle que touchante.


Amour minuscule - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Amour minuscule par Radice et Turconi

Amour minuscule

T. Radice et S. Turconi

Amour minuscule - Nef des fous - Librairie BD RennesIris et Ismaël s’aiment et vont bientôt emménager ensemble. Alors qu’il a quelques affaires à régler en Syrie, elle, restée en Italie, apprend qu’elle est enceinte. C’est à ce moment que la guerre éclate…

Alors que toute communication est rendue impossible, qu’elle ignore même s’il est en vie, comment pourra-t-elle lui annoncer qu’un amour minuscule grandit dans son ventre ?

Quelques raisons de lire ce magnifique album :

– C’est un récit complet, d’une grande richesse et d’une grande densité, qui vous occupera un long moment, par les auteurs du Port des marins perdus.

– Magnifiquement écrit, il permet de voir la Syrie autrement, en s’attachant aux paysages, à la richesse architecturale et culturelle, sans pourtant oublier les horreurs qui s’y passent.

– C’est une superbe histoire d’amour, malgré la distance et tout ce qui sépare ce couple… On vit celle-ci pleinement, tout comme cette grossesse et cette relation avec cet « amour minuscule » avec ces lettres qu’Iris lui écrit alors qu’il est dans son ventre. C’est tellement touchant !

– Bien sûr, il est aussi question de guerre, de séparations, d’obstacles qui semblent infranchissables et qui rendent ce récit toujours plus émouvant.

– Ce sont aussi de très belles histoires de famille(s). Avec sa famille à elle, d’origine argentine, d’abord. Sa mère n’a pas toujours eu les rapports les plus simples avec les autres et a vécu de nombreuses expériences chaotiques. Avec sa famille à lui, ensuite, en Syrie, confrontée à la guerre…


Faith et la Future force - Nef des fous - Librairie comics Rennes

Faith et la Future force par Houser, Segovia, Kitson et Bernard

Faith et la Future force

J. Houser, S. Segovia, B. Kitson et D. Bernard

Faith et la Future force - Nef des fous - Librairie comics RennesAlors que la super-héroïne Faith « Zéphyr » Herbert tente de se faire oublier quelques temps après avoir été accusée d’un crime qu’elle n’avait pas commis, Neela Sethi, la Marcheuse temporelle, débarque à son bureau.

Dans le futur, une intelligence artificielle essaye de modifier l’histoire, détruisant ainsi peu à peu toute réalité… Neela a besoin de recruter les plus grands héros de l’univers et de Faith pour les diriger. Elle a attendu ce moment toute sa vie !

Quelques raisons de lire cet excellent album :

– Si c’est loin d’être la meilleure façon de découvrir l’univers Valiant, c’est toujours l’occasion. Vous ne comprendrez sans doute pas tous les détails, mais au moins, vous aurez mis le pied dans Valiant et ça, ça n’a pas de prix !

– Si vous connaissez bien cet univers, ce sera sans doute un réel bonheur de retrouver à peu près tous les héros Valiant, dans un même album, pour une mission de la plus haute importance ! Dans l’idéal, il est à lire après la série Faith et après Ivar Timewalker, au moins, puisque Faith et Neela on quand même un rôle central.

– Cet album, c’est du Dr Who, totalement assumé, encore davantage qu’Ivar Timewalker. On nous parle d’une scientifique (docteur du coup) qui voyage dans le temps et qui vient chercher quelqu’un pour lui dire, basiquement, de courir. C’est truffé de références plus ou moins déguisées, allant d’un simple « allons-y » à un « oui, je suis un docteur, je voyage dans le temps, mais pas celui-là ».

– C’est un récit complet qui ne se prend jamais la tête, complètement fun, avec pourtant ce qu’il faut de sérieux et de tensions. Un peu comme la série Faith, mais en mieux.

– Alors qu’il est question de voyages dans le temps, de paradoxes et de boucles temporelles, Faith et la Future force n’est jamais trop redondant. Juste ce qu’il faut pour que ce soit amusant !


L'âge d'or T1 - Nef des fous - Librairie BD Rennes

L'âge d'or T1 par Pedrosa et Moreil

L'âge d'or T1

C. Pedrosa et R. Moreil

L'âge d'or T1 - Nef des fous - Librairie BD RennesLe roi vient de mourir… Sa fille Tilda va lui succéder. Héritant d’un royaume en proie à la famine et à la misère, elle veut être la reine du peuple et agir pour son bien.

Mais son jeune frère et l’ambitieux régent Vaudémont complotent dans son dos et Tilda est condamnée à l’exil. Accompagnée par Tankred et Bertil, deux chevaliers qui lui sont restés fidèles, elle va tenter de reconquérir son trône.

Quelques raisons de lire ce formidable album :

– C’est un magnifique conte médiéval. On parcourt avec bonheur et parfois un peu d’inquiétude aux côtés de Tilda des forêts obscures, des bois maudits, des routes où l’on croise mille dangers et quelques chevaliers errants. Il règne dans ces pages une atmosphère très particulière, de légendes et de magie…

– Il s’agit d’une fable sociale, où l’on réfléchit sur les rôles et la place des puissants, des riches, de ceux qui gouvernent, face au peuple miséreux. L’exil initial survient d’ailleurs à partir d’un conflit au sujet de la gestion du cas des petites gens. Tilda est chassée de son royaume pour s’être intéressé à son peuple. Son combat, c’est un peu celui de ce dernier.

– S’il est question de lutte de classes, il est aussi question de combat de genres. Tilda, qui va d’ailleurs croiser une communauté autonome de femmes est aussi exilée par une alliance de dirigeants masculins, parce que c’est une femme, et que, même si les choses ne sont pas aussi catégoriques, une femme qui règnerait, ça pose question.

– Cyril Pedrosa est génial ! Quoi qu’il fasse, c’est extrêmement réussi. Avec L’âge d’or, réalisé avec Roxanne Moreil, il change radicalement de type de récit par rapport à Portugal ou Les équinoxes, mais le talent est là, de façon indéniable. Graphiquement, c’est toujours aussi beau, aussi envoûtant, notamment dans le traitement des couleurs, magnifiques… En somme, L’âge d’or, c’est du Pedrosa, agréablement différent, avec pourtant toutes les qualités de ses précédents récits !

– L’histoire sera terminée en deux tomes seulement : deux superbes pavés pour un récit d’une infinie richesse !


Poussière T1 - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Poussière T1 par Monde

Poussière T1

G. Monde

Poussière T1 - Nef des fous - Librairie BD RennesDans un autre monde, la ville de Luce est attaquée inlassablement depuis deux ans par d’immenses cyclopes. Auparavant espacées, les attaques sont désormais de plus en plus nombreuses et rapprochées. Le fait de ramener les cyclopes à la vie après les avoir vaincus pour préserver l’équilibre écologique de la planète semble empirer les choses à chaque fois, c’est du moins ce que pense Poussière, qui cherche une solution à cette situation…

Quelques raisons de découvrir cette étonnante série :

– Tout est intrigant dans cet album : de cette couverture, magnifique, aux dernières pages qui transportent le récit là où l’on ne l’attendait pas du tout.

– Un monde fantastique fascinant qui puise des idées un peu partout pour un résultat riche, cohérent et très original : une ville fortifiée au sein d’un royaume organisé en castes, les augures chargés de prévoir l’avenir et notamment la récurrence des attaques avec de moins en moins de succès, la présence d’immenses cyclopes liés à différents éléments, une médecine étrange basée sur le remplacement de membres défectueux…

– Très belle fable écologique. Les cyclopes sont des entités élémentaires liées à la planète, ils sont les symboles d’un dérèglement causé par les actions des humains… Un peuple d’enfants, vus comme des parias, vit en harmonie avec la nature.

– À l’image de ce rapport à la nature, l’ensemble de l’album est une référence permanente à notre monde, aux guerres incessantes, aux réfugiés… Poussière est elle-même survivante de nombreux conflits et s’occupe de ses frère et sœur depuis la mort de leurs parents, tous trois contraints de quitter leur foyer, comme bien d’autres, après chaque nouvelle attaque…

– Pour sublimer le tout, le dessin et la narration sont très agréables, planants, pour un récit fort et envoutant !


Bergères guerrières T2 - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Bergères guerrières T2 par Garnier et Fléchais

Bergères guerrières T2

J. Garnier et A. Fléchais

Bergères guerrières T2 - Nef des fous - Librairie BD RennesIl y a 10 ans, les hommes sont partis pour la Grande Guerre et ne sont jamais revenus. Les femmes restées au village ont fini par prendre les armes et créer un ordre réservé aux plus braves d’entre elles : les Bergères guerrières…

Molly, jeune apprentie, est parvenue à faire intégrer son meilleur ami Liam parmi elles. Partis avec un petit groupe pour chasser des voleurs de bétail, ils sont tombés sur l’effroyable malbête. Face à ce terrible danger, le village a besoin des conseils des étranges habitants de l’île des sorciers…

Quelques raisons de lire cette super série jeunesse :

– Déjà pour l’ambiance graphique, le dessin d’A. Fléchais tout en courbes, en rondeurs, ses couvertures très travaillées et ses couleurs d’une infinie douceur. Les personnages sont très typés, qu’il s’agisse des humains ou des chèvres (et chien) qui les accompagnent, très expressifs.

– La qualité d’écriture de J. Garnier en général (Momo, Timo…), de ses personnages en particulier, tous plus attachants les uns que les autres. Entre les mères, les tantes, les enfants, les grands-parents, c’est tout un petit village qu’on voit vivre devant nous sur quelques générations. Les rapports entre elles, entre genres ainsi qu’entre espèces sont traités avec beaucoup de finesse : c’est vraiment agréable de voir les animaux comme des personnages à part entière, les hommes et les femmes, écrits avec autant d’intelligence. Un vrai respect de l’humain et du vivant en général !

Bergères Guerrières est une grande saga d’aventure fantastique, enchanteresse, féérique, dont l’univers rappelle des paysages et des ambiances britanniques ou nordiques. Elle évoque également le chef-d’œuvre de Miyazaki Princesse Mononoke par bien des aspects, avec le passage sur l’île des sorciers, proche du passage avec les Sylvains et le cerf, pour son traitement de l’environnement et ce côté fable naturaliste…

– C’est rythmé, émouvant par moments, et c’est drôle ! Par certaines situations, certaines expressions… Il suffit de voir la tête de Maria, pas contente d’être là, qui tire la tronche tout le temps ou les expressions de Liam quand il est séparé de son chien Vladimir.

– De par sa richesse et les différents niveaux de lecture possibles, cette série est une BD vraiment tout public, à dévorer seul(e) ou en famille, à partir de 8-10 ans !


Motor girl - Nef des fous - Librairie comics Rennes

Motor Girl par Moore

Motor Girl

T. Moore

Motor girl - Nef des fous - Librairie comics RennesRevenue d’Irak où elle a effectué trois missions et a subi dix mois d’emprisonnement, Samantha vit seule avec son gorille dans la casse de Libby, une vieille femme qui s’occupe d’elle et lui en laisse la gestion.

Un jour, alors que des hommes en noir veulent racheter la casse, une soucoupe volante s’écrase devant chez elle. Mais peut-on vraiment croire l’histoire de quelqu’un qui passe son temps à parler à un gorille imaginaire ?

Quelques raisons de lire ce superbe récit :

– Récit complet signé Terry Moore, considéré par beaucoup comme un grand maître du comics, à qui l’on doit notamment Stangers in Paradise, Echo ou plus récemment Rachel rising.

– La finesse est le maître mot de ce récit : dans le trait, le propos et la façon de l’aborder.

– Une histoire rythmée et pleine d’humour avec des personnages (Libby, petite vieille haute en couleur, les deux agents incapables, les extra-terrestres…) ou des situations vraiment très drôles.

– L’album est bourré de référence, notamment à la bande dessinée franco-belge classique, avec par exemple un M. Hergé et son prototype de fusée si particulier.

– Un récit surtout très émouvant et de plus en plus à mesure qu’on avance et que l’on perçoit la situation, le propos. Avec un personnage hyper touchant, profondément marqué par les horreurs de la guerre…


La mort vivante - Nef des fous - Librairie BD Rennes

La Mort vivante par Vatine et Varanda

La Mort vivante

O. Vatine et A. Varanda

La mort vivante - Nef des fous - Librairie BD RennesDans un lointain futur, l’humanité a quitté la Terre, devenue inhospitalière et peuplée d’étranges créatures pour rejoindre Mars. Joachim, jeune scientifique amoureux de cette planète et d’une époque que les autorités veulent faire oublier, vient de perdre son laboratoire à cause de ses prises de positions…

Sur Terre, Martha, richissime archéologue est fascinée elle aussi par ce passé révolu. Ayant perdu sa fille de 10 ans, Lise, elle fait appel a Joachim pour tenter de la retrouver en la clonant…

Quelques raisons de lire ce superbe album :

– Le dessin d’Alberto Varanda est absolument magnifique, les couleurs sont superbes et l’encrage tout en hachures n’est pas sans rappeler le travail de Bernie Writghson.

– À propos des couleurs, deux versions existent d’ailleurs : une édition classique en grand format et en couleur, et une édition limitée, très grand format, en noir & blanc.

– Si elle n’est plus dans la collection d’Ankama, il s’agit bien d’une adaptation (très bien faite), écrite par Olivier Vatine, d’un roman de Stefan Wul. On y retrouve notamment les créatures tentaculaires de Niourk, sans que la lecture de ce dernier soit nécessaire à la compréhension. C’est plutôt à voir comme un clin d’œil.

– Les décors, grandioses, avec un mélange de SF et de vestiges du passé, comme cet immense construction dans les Pyrénées évoquant les châteaux de Ludwig de Bavière. On a l’impression d’être hors du temps en lisant ses pages.

– Cette impression est d’ailleurs renforcée par l’histoire et les thèmes abordés. Parue en 1958, La Mort vivante emprunte autant à Lovecraft qu’à Shelley pour traiter le clonage de façon parfois horrifique, tout en abordant des thématiques « science-fictives » comme l’exode, la colonisation de mars. Un récit complet intemporel à la frontière des genres en somme…


Charlotte impératrice T1 - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Charlotte, Impératrice T1 par Nury et Bonhomme

Charlotte, Impératrice T1

F. Nury et M. Bonhomme

Charlotte impératrice T1 - Nef des fous - Librairie BD RennesMilieu du XIXème siècle, alors que la diplomatie la destine à épouser le futur roi du Portugal, Charlotte de Belgique, par amour, décide d’épouser l’archiduc Maximilien d’Autriche, frère de l’Empereur François-Joseph…

Voici donc l’histoire romancée de cette jeune femme, fille du roi Léopold de Belgique, qui va vivre avec les conséquences de ce choix, prise dans un conflit entre les Habsbourg et Napoléon III…

Quelques raisons de débuter cette super série :

– Au dessin, Mathieu Bonhomme. Et donc c’est magnifique, formidable de simplicité et d’élégance, ce qui correspond d’ailleurs parfaitement à cette histoire, participant ainsi à cette ambiance si particulière.

– À l’écriture, Fabien Nury. Et donc c’est magnifique, formidable de richesse, d’efficacité… Il nous présente plein de choses, sans nous étouffer au milieu des noms et des situations, et nous dresse un superbe tableau du milieu du XIXème siècle en Europe et en Amérique, sur fond d’intrigues politiques.

– Bien sûr, le cœur du récit, c’est Charlotte, personnage que l’on voit évoluer d’année en année et dont l’influence grandit au fil de ses choix, des rencontres, jusqu’à inverser certains rapports de domination.

– À défaut d’être sympathiques, hormis peut être Félix Eloin, les personnages sont tous plus intéressants les uns que les autres. Les rapports entre eux sont riches et parfaitement bien traités.

– A priori, il devrait s’agir d’une série relativement courte, puisque l’histoire est annoncée en quatre tomes.