Dans la tête de Sherlock Holmes T1 - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Dans la tête de Sherlock Holmes par Lieron et Dahan

Dans la tête de Sherlock Holmes

Lieron et Dahan

Dans la tête de Sherlock Holmes T1 - Nef des fous - Librairie BD RennesNovembre 1890, 221b Baker Street. Un policier apporte un patient pour le Dr Watson. Celui-ci, confrère du docteur, a été retrouvé dans la rue, en chemise de nuit, sans le moindre souvenir de la soirée passée. Sherlock Holmes va mener l’enquête, avec comme premier indice, un ticket de spectacle retrouvé dans le manteau du Dr Fowler…

Quelques raisons de lire cet album :

– Commençons par le micro défaut, pour ensuite l’oublier : Il s’agit d’un premier tome sur deux prévus. Puisqu’il s’agit d’un polar, il pourrait y avoir un côté un peut frustrant de ne pas avoir la fin de l’enquête. Sauf qu’en fait, l’intérêt de cet album n’est pas là.

Dans la tête de Sherlock Holmes porte magnifiquement son nom et nous propose donc de découvrir le cerveau parfois torturé du plus grand des détectives.

– Si l’enquête proposée est intrigante et plaisante à suivre, c’est avant tout pour l’aspect graphique et technique que cet album vaut le détour. En somme, si le fond est très appréciable, la forme est, elle, absolument parfaite ! Palais mental, vues en coupe, liens qui se tissent entre les indices… C’est un réel plaisir de voir tout cela prendre forme !

– À cet aspect « technique », souvent ludique, s’ajoutent un dessin parfaitement adapté à cet univers, très inventif et une couverture creusée magnifique. Sans avoir à en dire beaucoup plus, Dans la tête de Sherlock Holmes est tout simplement l’une des plus belles BD écrites dans l’univers du détective.


Zaroff - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Zaroff par Runberg et Miville-Deschênes

Zaroff

Runberg et Miville-Deschênes

Zaroff - Nef des fous - Librairie BD RennesNoble russe ayant fuit la révolution de 1917, le comte Zaroff s’est réfugié sur une petite île au large du Brésil. Là, il organise régulièrement des chasses bien particulières : des chasses à l’homme. Des prisonniers sont lâchés dans la nature et doive survivre pendant trois jours afin de regagner leur liberté. Face à eux, Zaroff et ses léopards. Autant dire que personne n’a jamais survécu…

Un jour, la fille d’une de ses victimes va décider de le prendre à son propre jeu afin de se venger. Enlevant sa sœur et ses enfants, elle les abandonne sur l’île. Zaroff doit alors les retrouver avant elle, afin d’avoir une chance de les sauver…

Quelques raisons de lire cet album :

Zaroff est un récit complet de la collection Signé, collection « prestige » du Lombard. L’album profite donc d’un travail d’édition particulièrement soigné.

– Il s’agit en fait de la suite fictive d’une fiction, Les chasses du comte Zaroff, film de 1932, adaptant une nouvelle de R. Connell, The most dangerous game, écrite en 1924. Bien entendu, on peut lire cet album sans avoir la moindre connaissance de ces œuvres.

– Le dessin de F. Miville-Deschênes, auteur de Reconquêtes, déjà avec S. Runberg, très classique, fonctionne parfaitement avec cette histoire.

– Globalement, c’est ce que l’on peut dire de l’ensemble de l’album : classique et simple sans que ce soit nullement péjoratif, et surtout extrêmement efficace. Zaroff est un survival, rien de « plus », mais il remplit son office à la perfection : la tension est présente en permanence et de plus en plus au fil des pages…

– La couverture, très réussie, pour laquelle on peut remercier les auteurs d’avoir « trahi » un peu la réalité en habillant ce personnage profondément antipathique plutôt que de le présenter en peignoir et pyjama !


Le loup - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Le loup par Rochette

Le loup

Rochette

Le loup - Nef des fous - Librairie BD RennesQuelques part dans les écrins, un berger abat une louve alors qu’elle attaque son troupeau. Alors que son louveteau a survécu, un duel va avoir lieu, entre ce berger d’un côté et ce jeune loup grandissant de l’autre…

Quelques raisons de lire ce superbe album :

– Après Ailefroide, Jean-Marc Rochette revient avec un nouvel hymne à la montagne, à la nature…

Le Loup est un récit fort, poignant, simple mais vrai, comme J-M. Rochette sait si bien les écrire !

– L’objet en lui-même est très agréable à lire, avec un format réduit mais pas trop, un récit complet, le dessin très efficace de l’auteur… En fait, il n’y a absolument rien à redire sur cet album, à aucun niveau…

– Le sujet, qui peut être sujet à polémique, est traité avec beaucoup d’honnêteté et un vrai respect de l’animal. Le berger, armé de son fusil, part en chasse, certes, mais il demeure entre les deux opposants une sorte de respect mutuel, dans un conflit où chacun à sa chance…


Batman rebirth T8 - Nef des fous - Librairie comics Rennes

Batman rebirth T8 par King, Janin, Jones et Weeks

Batman rebirth T8

King, Janin, Jones et Weeks

Batman rebirth T8 - Nef des fous - Librairie comics RennesAprès des mois d’attente, des semaines de préparation, le mariage tant attendu entre Batman et Catwoman va enfin avoir lieu… Mais parmi les super-vilains de Gotham, l’un d’entre eux voudra-t-il s’opposer à cette union ?

Quelques raisons de lire ce superbe album :

– Après 2-3 premiers tomes un peu hésitants, la série a atteint des sommets, s’appuyant notamment sur cette relation amoureuse naissante entre les deux personnages, jusqu’à ce tome 8, cette apothéose annoncée : le mariage…

– Cette album termine le run de M. Janin (remplacé par J. Jones sur certains chapitres) à qui succède donc L. Weeks pour un nouveau départ, toujours avec T. King au scénario !

– Graphiquement, on a donc deux illustrateurs et une illustratrice de grand talent sur un même album, auxquels ont peut ajouter tous les artistes qui ont participé au chapitre spécial (le #50, le fameux chapitre du mariage…).

– Scénaristiquement, T. King, c’est la vie ! On y reviendra d’ailleurs pour d’autres coups de cœur… Du début à la fin de ce run, on a suivi cette relation entre deux personnages superbement écrits. On s’est pris au jeu et on n’attend désormais plus que cette union !

– La seconde partie de l’album (qui lance un nouveau cycle ?) est elle aussi de grande qualité. Les auteurs mettent en scène le procès de Freeze, arrêter grâce à Batman, alors que parmi les jurés, un seul se positionne en faveur de l’accusé : Bruce Wayne… Des tas de questions se posent sur le rôle de Batman, sur la vision que le grand public en a, sur son héroïsation… C’est particulièrement brillant !


Un destin de trouveur - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Un destin de Trouveur par Gess

Un destin de Trouveur

Gess

Un destin de trouveur - Nef des fous - Librairie BD RennesParis, fin du XIXème siècle. Certaines personnes possèdent des pouvoirs spéciaux, on les appelle des Talents. Émile Farges, alias Le Trouveur est l’un d’entre eux. Il a la capacité de pointer tout ce qu’il cherche sur une carte avec un caillou, ce qui en fait un détective hors pair.

Encore marqué par un affrontement quelques années auparavant avec L’Hypnotiseur, Émile va voir sa femme et sa fille enlevées par une organisation criminelle omnipotente, La Pieuvre. Son but ? Forcer Le Trouveur a travailler pour eux et utiliser son don pour retrouver des êtres chers disparus…

Quelques raisons de lire ce chef d’œuvre :

– Déjà parce qu’il s’agit pour le moment selon moi de l’album de cette année ! Un destin de Trouveur est déjà de prime abord un magnifique objet, récit complet de 200 pages avec un dos toilé et un titre en relief doré sur la couverture. Un superbe écrin pour un album qui le mérite très largement !

– Une ambiance « Paris XIXème » parfaitement retranscrite qui parvient à rester réaliste malgré les « Talents » et nous fait voyager dans les différents arrondissements de Paris, dans ses environs. Le style graphique, presque « mignolesque » participe parfaitement de cette ambiance incroyable : sombre parfois, particulièrement varié, extrêmement riche !

– Une Galerie de personnages, ces Talents aux noms étranges (Pluton, La bête, Le Trouveur, Mama-brûleur…) et aux dons variés, tous plus intéressants les uns que les autres. Avec L’Hypnotiseur, cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un « méchant » aussi inquiétant, aussi réussi. Et il est loin d’être le seul à bénéficier de ce traitement !

– Avec Un destin de Trouveur, Gess questionne sur le concept de super-héros, sur la notion de responsabilités comme il avait pu le faire avec Serge Lehman sur La Brigade chimérique. Il faut préciser ici que les différents super-héros restent « réalistes ». Pas d’homme-araignée ou de super-pouvoirs tape-à-l’œil, juste des dons discrets, crédibles…

– De nombreuses autres questions sont d’ailleurs amenées, sur le contrat social (avec notamment des extraits de J-J. Rousseau entre les chapitres), sur le féminisme, sur l’Histoire… Un destin de Trouveur est intelligent, érudit, intéressant sans être jamais étouffant. Les sujets de réflexions sont parfaitement intégrés à cette histoire passionnante, à l’image de ces Sœurs de l’Ubiquité, fondamentales dans cette histoire, qui est un groupe de femmes medium dirigé par Mama-brûleur qui recherche les femmes disparues, violées ou battues, afin de rééquilibrer la balance…

– Après La Malédiction de Gustave Babel, Gess enrichit encore davantage son univers des Contes de la Pieuvre. J’insiste pourtant sur le fait qu’Un destin de Trouveur peut se lire tout seul sans le moindre souci !


Le patient - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Le patient par Le Boucher

Le patient

Th. Le Boucher

Le patient - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Six ans après le « Massacre des Corneilles », Pierre Grimaud se réveille d’un profond coma. Sa sœur Laura, accusée du meurtre de toute leur famille, s’est depuis suicidée, faisant de lui le seul rescapé du drame…

Quelques raisons de lire ce superbe album :

Le Patient est un récit complet à forte pagination par Thimothé Le Boucher, l’auteur de Ces jours qui disparaissent, un des albums plébiscités de 2017 !

– C’est un thriller psychologique toujours intrigant et parfois même bien angoissant. Du massacre initial à cette présence inquiétante dans cette chambre d’hôpital, il y a de quoi faire quelques cauchemars…

– Les différents personnages et leurs relations sont très travaillés. Entre Pierre et Anna, la psy qui s’occupe de lui, les différents patients, pas un n’est laissé de côté, tous ont leur importance…

– Il y a un véritable suspense dans la première partie de l’album, puis un changement brutal de rythme et d’ambiance, un peu déroutant, mais que la fin fait plus que justifier. Cela nous amène plutôt brillamment une nouvelle vision sur tout ce que l’on a lu auparavant !

– Justement, de nombreuses questions et réflexions demeurent à la fin. C’est un album qui marque et ne laisse pas indifférent, du fait notamment de l’intelligence dont fait preuve l’auteur dans son écriture !


GrassKings T2 - Nef des fous - Librairie BD Rennes

GrassKings T2 par Kindt et Jenkins

GrassKings T2

M. Kindt et T. Jenkins

GrassKings T2 - Nef des fous - Librairie BD RennesGrass Kingdom, une communauté vivant coupée du monde, au bord d’un lac, au fin fond des États-unis, ayant rejeté la loi et la justice du gouvernement depuis des décennies. Des années auparavant, la fille du chef de la communauté, Robert, a disparu dans des circonstances troubles. Pour certains elle s’est noyée, pour d’autres elle a été victime d’un tueur en série rôdant dans les parages. Depuis, Robert a sombré dans l’alcool et son frère Bruce tente de maintenir la communauté à flot… Quand Robert repêche une jeune femme dans le lac, les souvenirs refont surface, les tensions renaissent et la paranoïa s’installe à Grass Kingdom…

Quelques raisons de lire ce superbe polar :

GrassKings est une histoire appartenant au Southern gothic, un genre littéraire américain qui décrit des personnages et des cadres parfois sombres, souvent glauques du sud des États-unis. Pour vous donner un comparatif parlant, si vous aimez la première saison de True Detective, il y a des chances que cette série vous plaise…

– C’est un polar d’ambiance, un récit où on n’est jamais vraiment sûr des intentions de chacun… Il y a peu de personnages, quelque chose qui cloche, on ne sait pas quoi mais on en a la certitude, l’ombre d’un tueur en série qui plane, des secrets inavouables, des mensonges. Un cadre parfait pour un polar pesant…

– Matt Kindt est un scénariste qui prend son temps… Si ses débuts d’histoire peuvent laisser parfois perplexe, ses fins sont toujours de grande qualité. Ici, dès le début, on est plongé dans le récit, happé par l’intrigue et l’atmosphère de celui-ci. Qu’est ce que ça va être arrivé à la fin !

– Le fin justement, arrivera très bientôt, en juin, puisque GrassKings est une trilogie, publiée extrêmement vite, en à peine quelques mois…

– Personnellement un peu réticent de prime abord face à l’aspect graphique de cette série, je me suis finalement rapidement pris au jeu, puisqu’il sert en fait très bien le récit et participe pleinement à son ambiance intrigante, parfois malsaine…