Bergères guerrières T2

J. Garnier et A. Fléchais

Bergères guerrières T2 - Nef des fous - Librairie BD RennesIl y a 10 ans, les hommes sont partis pour la Grande Guerre et ne sont jamais revenus. Les femmes restées au village ont fini par prendre les armes et créer un ordre réservé aux plus braves d’entre elles : les Bergères guerrières…

Molly, jeune apprentie, est parvenue à faire intégrer son meilleur ami Liam parmi elles. Partis avec un petit groupe pour chasser des voleurs de bétail, ils sont tombés sur l’effroyable malbête. Face à ce terrible danger, le village a besoin des conseils des étranges habitants de l’île des sorciers…

Quelques raisons de lire cette super série jeunesse :

– Déjà pour l’ambiance graphique, le dessin d’A. Fléchais tout en courbes, en rondeurs, ses couvertures très travaillées et ses couleurs d’une infinie douceur. Les personnages sont très typés, qu’il s’agisse des humains ou des chèvres (et chien) qui les accompagnent, très expressifs.

– La qualité d’écriture de J. Garnier en général (Momo, Timo…), de ses personnages en particulier, tous plus attachants les uns que les autres. Entre les mères, les tantes, les enfants, les grands-parents, c’est tout un petit village qu’on voit vivre devant nous sur quelques générations. Les rapports entre elles, entre genres ainsi qu’entre espèces sont traités avec beaucoup de finesse : c’est vraiment agréable de voir les animaux comme des personnages à part entière, les hommes et les femmes, écrits avec autant d’intelligence. Un vrai respect de l’humain et du vivant en général !

Bergères Guerrières est une grande saga d’aventure fantastique, enchanteresse, féérique, dont l’univers rappelle des paysages et des ambiances britanniques ou nordiques. Elle évoque également le chef-d’œuvre de Miyazaki Princesse Mononoke par bien des aspects, avec le passage sur l’île des sorciers, proche du passage avec les Sylvains et le cerf, pour son traitement de l’environnement et ce côté fable naturaliste…

– C’est rythmé, émouvant par moments, et c’est drôle ! Par certaines situations, certaines expressions… Il suffit de voir la tête de Maria, pas contente d’être là, qui tire la tronche tout le temps ou les expressions de Liam quand il est séparé de son chien Vladimir.

– De par sa richesse et les différents niveaux de lecture possibles, cette série est une BD vraiment tout public, à dévorer seul(e) ou en famille, à partir de 8-10 ans !