Alain AYROLES

De cape et de crocs

Il est difficile de raconter ou de résumer De cape et de crocs tant son histoire est riche et variée. Tout commence par une carte, trouvée dans une bouteille qui indiquerait la localisation d’un trésor fabuleux. S’ajoutent rapidement à cela des cristaux lunaires, des personnages à fourrure, quelques alexandrins, un capitaine pirate qui est le seul à ne pas voir que le volatile l’accompagnant n’est pas un perroquet, un lapin trop mignon et un vilain vraiment très méchant… De Cape et de crocs est une formidable série d’aventure, une magnifique série de cape et d’épée et de piraterie qui révéla au grand jour le talent de celui qui est sans doute un des plus grands écrivains de la BD. Alain Ayroles n’a pas son pareil pour raconter des histoires avec des textes toujours incroyablement travaillées. La série prend fin de façon magistrale au bout de tomes auxquels s’ajoutent finalement deux volumes racontant le passé mystérieux du-dit mignon lapin. Une série absolument indispensable !

Les Indes fourbes

Les Indes fourbes - Nef des fous - Librairie BD Rennes

Revenu des Indes après avoir découvert l’Eldorado, don Pablos de Ségovie est questionné par les seigneurs Alguazil et Reyes, en Espagne, afin qu’il révèle la localisation de la cité mythique. Afin de rallonger son existence et de faire patienter ses hôtes, don Pablos décide de raconter son voyage, depuis le tout début, sans en oublier un seul détail… Écrites par deux génies de la BD, chacun dans leur domaine, Les Indes fourbes ne déçoivent jamais. L’histoire racontée par Alain Ayroles est brillante et toujours surprenante, le dessin de Juanjo Guarnido, lui, fourmille de détails et de richesse, tout en gardant un dynamisme et une expressivité rare. Un véritable chef d’œuvre !

Garulfo

Si Garulfo n’est peut être pas la meilleure série d’Alain Ayroles et certainement pas la plus connue, elle restera toujours celle que je préfère, une sorte de madeleine de Proust personnelle. L’histoire est génialement simple : pour punir un prince arrogant, une sorcière décide d’échanger son corps avec celui d’une grenouille, sauf que cette grenouille n’avait rien demandé… S’en suit donc une aventure médiévale captivante, drôle et, évidemment, magnifiquement écrite. À titre personnel, je suis tombé amoureux du dessin de Bruno Maïorana lors du premier tome et je ne m’en suis toujours pas remis. La série, terminée en six volumes, existe également sous forme d’intégrales et je ne saurais que la conseiller à tout le monde, dès un âge finalement peu avancé. Car après tout, hormis une bien belle histoire d’amour, un ogre et une sorcière, il n’y a rien de bien méchant pour un jeune public !

Mais aussi : D. ou 7 missionnaires

Bibliographie sélective

– D., avec B. Maïorana, 3 tomes ou 1 intégrale, Delcourt.
– De cape et de crocs, avec J-L. Masbou, 12 tomes ou 6 double-albums, Delcourt.
– Garulfo, avec B. Maïorana, 6 tomes ou 2 intégrales, Delcourt.
– Les Indes fourbes, avec J. Guarnido, récit complet, Delcourt.
– Sept missionnaires, avec L. Critone, récit complet Delcourt.