Aristophania T1

X. Dorison et J. Parnotte

- Nef des fous - Librairie BD RennesMarseille, 1900, dans un duel mettant aux prises deux sorciers, Clément trouve la mort, laissant dans la misère la plus totale son épouse et ses trois enfants.

Des années plus tard, alors que le meurtrier de Clément refait surface, une vieille femme débarque de nulle part pour les arracher à leur condition et les mettre en sécurité dans un lieu mystérieux…

Quelques raisons de lire ce superbe premier tome :

– Les auteurs ne sont plus à présenter, chacun de leur côté, ils ont fait des séries formidables (Le Troisième testament, Long John Silver, Asgard, Undertaker, entre autres pour X. Dorison, Le Sang des Porphyre pour J. Parnotte). Ensemble, ils ont réalisés déjà un super album : Le maître d’armes.

– Dans Aristophania, il y a un peu d’Harry Potter, avec sa magie, son mystère, ses duels entre sorciers…

– Il y a également un peu de Mary Poppins avec ce personnage qui sort de nulle part pour prendre la défense  de ces enfants livrés à eux-mêmes.

– Il y a aussi pas mal d’Orphelins Baudelaire, avec ces trois enfants, cette misère, ce contexte industriel, cet espoir soudain en découvrant ce havre de paix, alors qu’ils sont poursuivis par un ennemi lié à un passé qu’ils ne maîtrisent pas…

– Au final, avec toutes ces inspirations improbables, diverses et variées, Aristophania fonctionne parfaitement, avec une ambiance à part, une grande richesse, un mystère maintenu jusqu’au bout et une vraie attente de cette suite à venir !