L'âge d'or T1

C. Pedrosa et R. Moreil

L'âge d'or T1 - Nef des fous - Librairie BD RennesLe roi vient de mourir… Sa fille Tilda va lui succéder. Héritant d’un royaume en proie à la famine et à la misère, elle veut être la reine du peuple et agir pour son bien.

Mais son jeune frère et l’ambitieux régent Vaudémont complotent dans son dos et Tilda est condamnée à l’exil. Accompagnée par Tankred et Bertil, deux chevaliers qui lui sont restés fidèles, elle va tenter de reconquérir son trône.

Quelques raisons de lire ce formidable album :

– C’est un magnifique conte médiéval. On parcourt avec bonheur et parfois un peu d’inquiétude aux côtés de Tilda des forêts obscures, des bois maudits, des routes où l’on croise mille dangers et quelques chevaliers errants. Il règne dans ces pages une atmosphère très particulière, de légendes et de magie…

– Il s’agit d’une fable sociale, où l’on réfléchit sur les rôles et la place des puissants, des riches, de ceux qui gouvernent, face au peuple miséreux. L’exil initial survient d’ailleurs à partir d’un conflit au sujet de la gestion du cas des petites gens. Tilda est chassée de son royaume pour s’être intéressé à son peuple. Son combat, c’est un peu celui de ce dernier.

– S’il est question de lutte de classes, il est aussi question de combat de genres. Tilda, qui va d’ailleurs croiser une communauté autonome de femmes est aussi exilée par une alliance de dirigeants masculins, parce que c’est une femme, et que, même si les choses ne sont pas aussi catégoriques, une femme qui règnerait, ça pose question.

– Cyril Pedrosa est génial ! Quoi qu’il fasse, c’est extrêmement réussi. Avec L’âge d’or, réalisé avec Roxanne Moreil, il change radicalement de type de récit par rapport à Portugal ou Les équinoxes, mais le talent est là, de façon indéniable. Graphiquement, c’est toujours aussi beau, aussi envoûtant, notamment dans le traitement des couleurs, magnifiques… En somme, L’âge d’or, c’est du Pedrosa, agréablement différent, avec pourtant toutes les qualités de ses précédents récits !

– L’histoire sera terminée en deux tomes seulement : deux superbes pavés pour un récit d’une infinie richesse !